Les méthodes d’intervention

Les méthodes d’intervention

 

Applied Behavior Analysis (ABA)

L’ABA (analyse appliquée du comportement) est un programme qui a pour objectif d’enseigner à l’enfant comment apprendre en portant attention aux habiletés suivantes : être attentif, imiter, développer le langage réceptif et expressif, les habiletés préacadémiques et d’autonomie personnelle. Chaque essai ou tâche demandée à l’enfant consiste en une directive donnée à l’enfant pour qu’il effectue une action, une réponse de l’enfant, c’est-à-dire, tout ce qui peut être interprété comme une bonne réponse, une mauvaise réponse ou une absence de réponse ainsi qu’une réaction de l’intervenant, c’est-à-dire une gamme de réponses pouvant consister en un fort renforcement positif, à de faibles félicitations, pas de réponse ou à une réaction légèrement négative.

Cahier de communication ou cahier PECS

Le cahier ou carnet est conçu comme un répertoire d’informations généralement représentées sous la forme de dessins, de photographies, de pictogrammes, de symboles voire de mots écrits qui doivent servir à la personne TSA à transmettre ou à recevoir des informations dans des contextes réels (Seron et al., 1996). Concrètement, ces différentes informations sont organisées dans un carnet que la personne transporte avec elle. Il est recommandé de partir des besoins communicatifs de la personne.

Intervention comportementale intensive (ICI)

L’ICI s’appuie sur un programme d’apprentissage conçu sur mesure pour l’enfant à partir d’objectifs adaptés à son profil développemental. Elle se caractérise par une approche individuelle d’un à un entre l’enfant et son intervenant dans un contexte relationnel favorable. L’ICI constitue une façon standardisée de présenter les exercices d’apprentissage et d’évaluer la progression de l’enfant. L’utilisation de renforçateurs stimule l’enfant et aide à faire rimer réussite personnelle et plaisir.

Picture Exchange Communication System (PECS)

Le système de communication par échange d’images PECS utilise des pictogrammes représentant des objets, personnes ou actions de la vie quotidienne de l’enfant autiste, accompagné du ou des mots correspondant à l’illustration. Il peut également être utilisé pour faciliter la communication avec des personnes autistes de tous âges.

Plan d’intervention (PI)

Le plan d’intervention a pour objectif d’aider l’élève qui, parce qu’il est handicapé ou qu’il rencontre des difficultés, a besoin d’interventions adaptées pour progresser de façon optimale dans le développement de ses compétences menant à sa réussite. Il consiste en une planification d’actions coordonnées qui sont établies au sein d’une démarche de concertation.

Plan de services individualisé (PSI)

Le plan de services individualisé est un processus visant une continuité des services (planification), de manière à atteindre les objectifs que se donne une personne, en tenant compte de ses caractéristiques spécifiques (individualisées) et en assurant la cohérence, ainsi que la complémentarité (coordonnées) des interventions de différents acteurs mis à contribution pour répondre aux besoins (services). La planification individualisée et coordonnée des services, bien qu’étant une approche individuelle, doit s’inscrire dans une perspective permettant de prendre en compte les besoins de la famille de même que tous les facteurs influençant la participation sociale des personnes handicapées, tant environnementaux que personnels.

Dans le but d’améliorer la qualité des réponses aux besoins d’un jeune, l’arrimage entre les plans d’intervention et les plans de services individualisés des deux réseaux donnera lieu au plan de services individualisé et intersectoriel (PSII).

Plan de services individualisé intersectoriel (PSII)

Le PSII est une démarche conjointe de planification et de coordination des services et des ressources, entre le réseau de l’éducation et le réseau de la santé et des services sociaux. En ce sens, le PSII n’est pas la somme des PI de tous les établissements, mais un consensus établi entre les différents dispensateurs de services, l’individu et ses parents, sur les objectifs à poursuivre et les moyens de réalisation.

La planification consiste à définir les objectifs, à déterminer les interventions ainsi que les ressources nécessaires, en considérant l’ensemble des facteurs ayant un impact sur la situation de l’individu, et à fixer le calendrier de réalisation. Quant à la coordination, elle vise à préciser les rôles et responsabilités du jeune, de ses parents, du personnel de l’école, de la commission scolaire, du centre intégré de santé et de services sociaux, ainsi que des services privés s’il y a lieu.

En bref, le PSII constitue le levier intégrateur désigné dans l’entente de complémentarité pour assurer la cohérence des interventions et la continuité des services entre le réseau de l’éducation et le réseau de la santé et des services sociaux auprès des jeunes et de leurs parents. Il constitue le moyen privilégié pour orchestrer les interventions de tous les partenaires impliqués auprès du jeune, afin de permettre des actions structurées, concertées et continues. Le PSII s’appuie sur une vision systémique de la situation de l’individu et de ses parents et sur une approche de résolution de problèmes.

Treatment and education of autistic and related communication handicapped children (TEACCH)

Le TEACCH est un programme universitaire d’État développé dans les années 1970 en Caroline du Nord. Ce programme s’adresse aux personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme. Son but est de développer l’autonomie de la personne autiste à tous les niveaux et de fournir des stratégies pour la soutenir dans son milieu familial et scolaire, sa communauté ou son environnement social.