A

A

Applied Behavior Analysis (ABA)

L’ABA (analyse appliquée du comportement) est un programme qui a pour objectif d’enseigner à l’enfant comment apprendre en portant attention aux habiletés suivantes : être attentif, imiter, développer le langage réceptif et expressif, les habiletés préacadémiques et d’autonomie personnelle. Chaque essai ou tâche demandée à l’enfant consiste en une directive donnée à l’enfant pour qu’il effectue une action, une réponse de l’enfant, c’est-à-dire, tout ce qui peut être interprété comme une bonne réponse, une mauvaise réponse ou une absence de réponse ainsi qu’une réaction de l’intervenant, c’est-à-dire une gamme de réponses pouvant consister en un fort renforcement positif, à de faibles félicitations, pas de réponse ou à une réaction légèrement négative.

Audiologiste

L’audiologiste prévient, évalue et traite les troubles de l’audition (ex : surdité, acouphènes) et du système vestibulaire (ex: vertiges). Il s’intéresse aux méfaits du bruit sur l’audition et la santé, et particulièrement à la surdité professionnelle qui survient suite à une exposition prolongée au bruit dans le milieu de travail et aux surdités de plus en plus nombreuses liées aux habitudes récréatives et à l’écoute prolongée de la musique. De plus, il évalue les besoins de la personne dans différentes situations (à l’école, à la maison, au travail, dans les activités sociales) afin de lui fournir des services adaptés et complets qui favoriseront sa capacité à communiquer, son autonomie et son intégration.

Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec

ooaq.qc.ca

Autisme

Le trouble du spectre de l’autisme fait partie de l’ensemble des troubles neurodéveloppementaux décrit dans le DSM-V. Il s’agit d’une condition habituellement présente dans la petite enfance, mais qui peut apparaître de façon plus évidente au moment de l’entrée à l’école. Le terme « trouble du spectre de l’autisme » remplace celui de « troubles envahissants du développement » depuis 2013.

Le trouble du spectre de l’autisme se caractérise par des altérations significatives dans deux domaines: déficits persistants au niveau de la communication et de l’interaction sociale et comportements, activités et intérêts restreints ou répétitifs. Les symptômes représentent un continuum qui varie de léger à sévère : ils limitent et altèrent le fonctionnement quotidien.

Les causes de l’autisme ne font pas encore l’objet d’un consensus au sein de la communauté scientifique. On estime que le taux de prévalence touche 1 % de la population. L’estimation de la prévalence du TSA au Canada, incluant les enfants et les adultes, est quant à elle de 1 sur 94. L’estimation de la prévalence de l’autisme au Québec est de 1,4% de la population.
(Source : Fédération Québécoise de l'Autisme)

Retour au dictionnaire